Camille Graeser,
devenir un artiste concret

12 mars • 12 juin 2022

vernissage • samedi 12 mars 11h

Commissariat scientifique général : Vera Hausdorff, conservatrice à la Fondation Camille Graeser

Commissariat associé : Alexandra Deslys et Claire Spada

Galerie du château

 

Exposition en partenariat avec

la Haus Konstruktiv de Zurich (Suisse),

le Musée des Beaux-Arts La Chaux-de-Fonds (Suisse),

le Musée de Budapest (Hongrie)

Exposition réalisée
avec le soutien de Pro Helvetia

 

partenariats média

Agora fm

La Strada Magazine

 

Lieu unique en France consacré à l’art concret, il semblait nécessaire que notre institution célèbre le rôle fondateur de Camille Graeser dans le développement et la diffusion de ce mouvement en Europe.

En accueillant au printemps 2022 l’exposition Camille Graeser, devenir un artiste concret, l’eac. proposera pour la première fois une exposition monographique consacrée à l’artiste dans une institution publique française.

Né à la fin du XIXè siècle, Camille Graeser commence sa formation artistique en même temps que naissent les avant-gardes artistiques de la modernité. Il devient l’un des tout premiers peintres non-figuratifs suisses. Aîné du fameux groupe des « Concrets zurichois », il développe une approche particulière de l’art concret privilégiant le rythme musical et un certain sens poétique.

Soucieux d’inscrire sa collection dans une histoire de l’art concret, Gottfried Honegger a acquis dès 1956 une œuvre de ce pionnier de l’art concret suisse. Dans la toile Musikale Valenz, Camille Graeser développe une abstraction géométrique initiée par la loxodromie. Ce terme emprunté au domaine mathématique, la trigonométrie sphérique, désigne chez Graeser une rupture avec la représentation traditionnelle d’imitation dans une volonté de peinture autoréférentielle. Cette libération du fond et de la forme met en place un système pictural en quête d’absolu.

L’exposition montrera l’évolution du travail de Camille Graeser depuis les premiers dessins figuratifs jusqu’aux derniers travaux, radicaux et parfaitement emblématiques de l’art concret.

Les thématiques abordées montreront l’importance de certains thèmes comme la figure humaine ou la musique. Le parcours insistera également sur les liens artistiques et amicaux que Camille Graeser a su nouer tout au long de sa carrière avec l’avant-garde européenne (le Surréalisme, Allianz, De Stijl, les Concrets Zurichois).

L’exposition permettra ainsi d’appréhender toutes les facettes de l’œuvre de l’artiste, rejoignant le principe cher à l’art concret d’intégration de l’art à la vie quotidienne. Une présentation de dessins, documents d’archives et pièces de mobilier témoignera de l’apport de Camille Graeser au design et à l’architecture d’intérieur au XXè siècle.

Les œuvres présentées proviendront essentiellement de la succession Camille Graeser, complétées par d’autres collections privées ou d’institutions publiques.